Vous l’aimez mon super-titre hein?

Désolé, pas d’invitation au voyage, mais un patron magnifaïque!!! Restez restez!
 

Je suis persuadée que tout le monde (Non? Bouhhh c’te honte!) connait le fameux patrons Sydney de C’est Dimanche!
 
Ce fut le 1er patron sur lequel j’avais carrrrrément craqué! Trop beau, trop top, trop canon, trop tout quoi! IL ME LE FALLAIT!!! TOUT DE SUITE, LA, MAINTENANT! (Oui je manque de patience parfois souvent)
 
Je ne m’attarde pas sur ce patron d’une simplicité déconcertante à réaliser, si ce n’est que, je sais pas pourquoi, mais parfois mes choix ne sont pas toujours judicieux! Enfin, c’est comme ça qu’on apprend acquiparé!
 
Déjà pour la couleur, exit le bleu ciel! Même pas cousue que ledit manteau avait déjà été baptisé par une somptueuse tâche de gras. GRRRRRrr
 
Ayant déjà eu une déconvenue avec le sac à dos Circé qui s’est décousu, j’ai décidé d’utiliser cette fois un fil super-méga-solide-de-la-mort-qui-tue! Solide le fil, ça y’a pas de doute! Impossible à casser!!! (sauf l’aiguille de ma MAC) Déjà pour passer le fil dans l’aiguille, tu peux te lever de bonne heure! Mais quand il s’agit de faire l’aller/retour qu’il convient pour démarrer ma couture, le fil s’est systématiquement emmêlé (non il se casse pas j’ai dit, tu suis?) Bref, aiguille tordue +++, et un temps infini pour coudre!
 
“Ma chérie, il fallait que tu changes l’aiguille de ta MAC”
 
Seulement, la chérie à une patience proche de 0 ….
 
J’ai quand même réussi, et comme j’aime ce qui est simple, j’ai décidé de surfiler intégralement toutes les pièces, doublure y compris! Une perte de temps? J’espère pas, mon petit doigt me dit que cette jolie veste passera du temps dans ma machine à laver!!
 
Pour la taille, du 6 ans pour Léontine qui a eu 4 ans il y a peu, et évidemment c’est trop grand mais cela me permet de faire de jolis revers aux manches!
 
La chose terminée, vient un moment crucial, important, les tempes tremblantes et le cœur battant vous vous lancez dans la phrase que vous redoutez plus que tout : 

“Léontine vient essayer la nouvelle veste que maman a cousu, regarde comme elle est joliiiie”
(APN planqué dans le dos, prêt à mitrailler l’ange qui se transforme doucement en dragon)
 
“Non elle est moche, c’est caca, prout, zézette, beurk, c’est moche”
(Tout est réel, aucune fiction là-dedans…)

QUOI TU TE FOUS DE MA GUEULE ?????
Quoi? Qu’ouïe-je qu’entend-je ma princesse, mon ange, ma petite fille parfaite?
 
Oui, La poupette a parfois du vocabulaire. Au moins ça a le mérite d’être clair.
 
A ce moment là, étant donné votre étant de transe dans lequel vous entrez,  plusieurs choix de réponses s’offrent alors à vous :
 
1) Etant donné son attitude provocante et rebelle de ces derniers temps, vous lui collez une droite bien méritée : ça soulage hein? (oui les fourmis au bout de vos doigts, c’était ça!)
 
2) Vous négociez : Si t’essayes pas la veste de maman, on va pas chez ton copain/t’auras pas de bonbons/de dessert etc etc etc… Et pis t’façon c’est pas toi qui décide, je vais quand même pas me laisser diriger par une petite fille de 4 ans!
 
3) Vous la maintenez entre vos deux bras et deux jambes tout en tentant désespérément de lui enfiler la veste. Depuis ces années, vous avez acquis une souplesse de dingue
 
4 ) Vous laissez tomber…
 
Evidemment, la réponse va de soit : On pense la 1, on fait la 2 (pas le contraire sauf en cas d’urgence) Car on est toutes des mamans qui déchirent bien évidemment!
 
Quant à la 2, comme vous, je m’étais juré (craché et tout et tout) de ne jamais l’utiliser, parce que bien évidemment j’ai cru, naïvement comme tout le monde que mes enfants, dès lors que j’imposerais une autorité quelconque, ils m’obéiraient. Mais ça c’était avant. Avant que je zappe le Xè commandement des mamans-parfaites du genre : De négociation il n’y aura point.
C’est du flan, et on négocie tous….
 
Quant  à la 4) : ne jamais, jamais céder! Droit à ta perte tu iras, toute crédibilité tu perdras…

A ce moment très précis je n’avais bien évidemment toujours pas pris les photos.

Bon, en fait, j’ai pris la version 4) pour cette fois ci, et j’ai profité d’une semaine au chaud dans le Nord (si si c’est possible j’vous juuuuure) chez mes parents pour lui enfiler et la mitrailler dans le jardin!

 

La barrette a été donnée par ma petite sœur qui a oublié d’où elle venait…

Si vous vous demandez ce que c’est que le truc là, au fond, c’est la tondeuse à gazon-qui-tond-toute-seule! une révolution ce machin là !

Edit de 14:22  : Bon, maintenant je peux vous le dire, son p’tit nom au robot, c’est Georges…:-)

 Les boutons viennent de chez Minibouille, et j’ai cousu 4 pressions pour pouvoir le fermer seule et sans abîmer les jolis boutons! 

La mini-chauve de 2 ans et demi porte le manteau Céphée de Grains de couture à retrouver ICI

 
Hey, pas touche à mon bouton!!!!! Il t’a rien fait d’abord….
 
Bon et voilà, maintenant je peux vous le dire, cet article sera le dernier avant le mariage prévu le 31 mai…trop de choses à faire, à penser, j’ai l’esprit trop occupé et je préfère y consacrer les 5 semaines restantes (5 semaines??????????? p***** !!!)
 
Je n’ai même rien en cours, plein d’idées mais rien de plus! Et oui, tout arrive!
 
 On se retrouvera donc en Juin avec un article spécial-mariage!!
Je vous dévoilerai THE robe, les robes des demoiselles d’honneur et tout et tout…
Ca vaut le coup d’attendre non???
 
 
 
 😉

PS : J’ai été très gâtée ce dimanche, je me suis vue décerner deux Liebster Award Un grand merci à Johanna et Adeline de m’avoir taguée! Désolé de ne pas poursuivre la chaîne, et surtout on passe vite voir chez elles avant de partir!!



S'inscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles et tutoriels, n'oublie pas de t'inscrire à la newsletter !

Entrer votre email :

You have Successfully Subscribed!